Un week-end à Mendoza

7/7/2020
Publié par
Marie

De Buenos Aires il ne faut que deux petites heures d'avion pour rallier Mendoza et ses vignes. Située au pied de la Cordillère des Andes, la ville abrite un peu plus d'un millions d'habitants. Le centre est petit, mais ce qui attire les touristes c'est ce que la terre fournit de ce côté-là de l'Argentine: le vin et surtout le Malbec. C'est avec Sarah que je me suis rendue dans cette contrée lointaine qui partage une frontière avec le Chili.

Nous avons loué des vélos pour sillonner la région de Maipu et ses bodegas. Des plus industrielles au plus bio, nous avons pu déguster le nectar produit sur cette terre pourtant aride mais irriguée par la fonte des neiges des Andes. Evidemment nous avons profité des soirées pour coupler boeuf et Malbec, un mélange séduisant, je dois l'admettre.

De Mendoza nous avons pris le bus pour nous rendre dans la région des eaux thermales de Cacheuta. Toute l'Argentine y avait rendez-vous et le centre thermale n'est pas comme ceux que l'on connaît dans nos Alpes. Il fallait s'y attendre. Malgré cette légère déception, il faut dire que la région est très belle au milieu de la Sierra.

Nous avons commencé notre week-end à Mendoza par la visite de plusieurs bodegas dans la région de Maipu.
C'est à vélo que nous nous sommes déplacés.
Les Bodegas sont plus ou moins grandes. Elles se suivent et ne se ressemblent pas.
Nous avons pu déguster du Malbec bien différents, et même un rosé.
Celle-ci faisait du vin bio.
Les vignobles nous ont offerts des vues imprenables.
Outre les vignes, la terre de Mendoza est parfaite pour les oliviers.
D'ailleurs, les fabriques d'huile d'olives ne manquent pas sur le chemin.
Après près de 15km en vélo...
La journée s'est terminée sur la dégustation d'un bon morceau de boeuf argentin, accompagné de... Malbec.
Les eaux thermales, cachées dans les montagnes de la province de Mendoza.