La fièvre de Salvador

7/7/2020
Publié par
Marie et Pierrick

Tous les guides le disent, c'est à Salvador da Bahia que bat le coeur du Brésil. Peut-être. Dans tous les cas, notre voyage pour atteindre cette ville multicolore a une fois de plus impliqué un retard d'avion et une frayeur concernant nos bagages. Tout est bien qui finit bien (encore une fois!).

Soyons honnêtes, Salvador n'est pas notre coup de coeur de ce voyage. Oui, la musique résonne dans les rues. Oui, les gens se déhanchent sans vergogne. Oui, il y a des couleurs et des vues superbes. Mais aussi des immeubles délabrés, des gens bizarres et la police militaire à chaque coin de rues. Une atmosphère particulière qui ne nous convainc qu'à moitié.

Malgré tout contents de l'étape, nous avons découvert la cuisine bahianaise et apprécié l'énergie de la première capitale brésilienne que les Portugais ont marqué de leurs églises et dans laquelle on ressent l'héritage de l'esclavage. Afrique et Brésil se mélangent.

Le scepticisme à l'aéroport de Salvador
Escalada Lacerda, un ascenseur dans la ville pour passer du centre historique au bas de la ville.
Nombres d'immeubles se trouvent en délabrement à Salvador da Bahia.
La musique retentit à chaque coin de rue du Pelourinho. Le quartier abrite aussi de nombreuses églises.
La vieille ville de Salvador est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Le phare de Barra, situé dans le sud de la ville de Salvador.
Le quartier et surtout la plage de Barra.