Comment je suis devenue prof de yoga

7/7/2020
Publié par
Marie

Mon séjour à Agonda a duré sept semaines. Durant le premier mois, j’ai consacré mon temps à un cours de yoga pour devenir enseignante.
Un cours intense qui m’a permis non seulement d’approfondir ma pratique du yoga, mais aussi de toucher à la méditation. J’ai vraiment apprécié le mélange entre la pratique et la théorie, le développement de soi et l’apprentissage pour devenir un bon prof de yoga.
Nous étions une petite soixantaine divisée en deux groupes. Les liens se sont très vite tissés au sein de mon groupe ce qui parait normal puisque nous vivions ensemble 7 jours sur 7. J’ai beaucoup apprécié cette expérience. Si vous voulez en savoir davantage, rendez-vous sur mon blog à l’adresse www.technoarea.ch/marienicolet

Notre salle de classe où nous avions aussi bien de la pratique que de la théorie.
Le restaurant où nous mangions, matin, midi et soir, tous les jours sauf le samedi soir et le dimanche.
Nous avons manqué beaucoup de couchers de soleil mais lorsque nous avons pu les apprécier, nous en avons profiter pour faire quelques acrobaties.
Chaque jour nous avions une heure de méditation. Le rêve surtout avec un tel décor.
Deux fois par semaine nous avons eu la chance de recevoir les enseignements de Sudhir (en jaune au centre de la photo). Après des études d'ingénieur, il est devenu moine durant près de 9 ans. Aujourd'hui, il enseigne aux futurs prof de yoga la philosophie et la médiation.
Au terme d'un intense mois entre pratique et théorie, j'ai enseigné mon premier cours de yoga: un flow de 30 minutes.
Nous avons sué durant la pratique de l'Ashtanga (merci Martin au centre en blanc avec des lunettes).
Vera, ma prof de vinyasa flow qui nous a transmis les secrets de l'enseignement du yoga.
Sudhir, the man.
L'arbre avec Jenny, ma partner in crime durant ce mois de formation.
Le Tulip Group.
Et finalement mon diplôme.